De Bleu, de blanc, de rouge

Les peintures françaises du XIXesiècle du MAH

exposition de format M

Le MAH présente avec De bleu, de blanc, de rouge. Les peintures françaises du XIXesiècle du MAH le résultat d’un programme de valorisation des peintures françaises du XIXesiècle (1800-1918), entrepris en 2020 en collaboration avec l’Université de Genève. Cette exposition met en lumière l'évolution du goût et des techniques artistiques de cette période riche en changements. Parmi les points forts figurent notamment des pièces telles que Mort de Socrate de François-Xavier Fabre et Vue d’Auvers avec champ de blé de Vincent van Gogh. Le parcours de l'exposition permet d'aborder tous les aspects d'un projet de valorisation patrimoniale, de la constitution de la collection aux questions de recherches en passant par l'étude du métier de peintre.

Socrate entouré de ses élèves

François-Xavier Fabre (Montpellier, 1766 - Montpellier, 1837). La Mort de Socrate , 1802

Gros plan sur une œuvre

La Mort de Socrate

Socrate dispense un enseignement purement oral, visant à stimuler la réflexion chez ses disciples plutôt qu'à leur fournir des formules toutes faites. Sa remise en question des valeurs religieuses et morales lui vaut la condamnation à mort et il doit boire la ciguë, poison utilisé à Athènes pour les exécutions capitales. Le sage est placé au centre de la composition, entouré de ses élèves éplorés. Avant de porter la coupe fatale aux lèvres, dans une attitude sereine empreinte de dignité, il poursuit sa réflexion philosophique, ainsi rigoureusement fidèle à ses principes en cet ultime instant. Il incarne un exemple de cette "virtus" tant exaltée par la sensibilité néoclassique. Cette toile, résultant d'une commande du grand collectionneur genevois Jean-Gabriel Eynard, est manifestement une réponse au célèbre tableau de Jacques-Louis David, « La Mort de Socrate » (1787, Metropolitan Museum, New York).