Conférences

LE FUTUR A-T-IL DE L'AVENIR ? LE MAH VOUS RÉPOND

Le projet d'agrandissement et de restauration du MAH, outre ses aspects architecturaux, concerne d'abord et avant tout une évolution nécessaire du rôle et du positionnement des musées. Le MAH s'est engagé depuis trois ans dans un ensemble de réflexion et d'expérimentations destinées à dessiner les contours du musée de demain.

En partenariat avec la SAMAH et The Art Newspaper édition française, ce cycle de conférences propose d'aborder le sujet sous différents angles : architectural, philosophique, démographique, muséologique ou encore sociologique.

Imprimer la page

INFOS PRATIQUES

Conférences les mardis 10.10.23 - 21.11.23 - 27.02.24 - 28.05.24 - 24.09.2024

Lieu : GamMAH, promenade du pin 5, 1206 Genève à 18h30

Renseignements et inscriptions : samah@samah.ch

Prix : CHF 25.- et CHF 15.- pour les membres SAMAH et étudiant.e.s
Paiement en ligne ou sur place

Les conférences seront suivies d’une verrée.

PROGRAMME

Prochains rendez-vous

Illustration d'une boule de Crystal avec mains autour

LE PASSÉ A-T-IL UN AVENIR ?

Conférence mardi 24 septembre 2024

L'histoire des musées associe la rigueur scientifique et l'intuition. Le travail de Waldemar Deonna, directeur du MAH de 1922 à 1951 croisa ainsi l'archéologie, l'histoire de l'art, l'écriture automatique et la psychométrie, posant les bases d'une l'anthropologie de l'art.
A l'heure de définir le musée de demain, l'audacieuse curiosité de nos prédécesseurs indique-t-elle une voie ? Une soirée convoquant des savants, les forces de l'esprit et divers ectoplasmes.

Intervenants :

  • Pascal Rousseau, professeur d’histoire de l’art contemporain à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne;
  • Camille Jaccard, chercheuse à l’Institut de psychologie de l’Université de Lausanne et à l’Institut d’histoire du temps présent (Paris 8-CNRS);
  • Tony Ourlser, artiste contemporain.

Modérateur :

  • Anaël Pigeat, critique d’art, rédactrice en chef d’artpress, editor-at-large de The Art Newspaper Édition française

Rendez-vous passés

boule de cristal sur fond jaune

BOULE DE CRISTAL OU MARC DE CAFÉ ?

table ronde MARDI 10 OCTOBRE 2023

Évolution, disruption, chaos… ? Par où passent les chemins de l’innovation et de la création ? Peut-on anticiper ce qui vient ? Existe-t-il des techniques ? L’itinéraire des musées croise-t-il ces chemins et les musées peuvent-ils être véritablement des lieux pour l'innovation ? Des experts de l'invention des temps à venir croisent leurs méthodes et leurs objets d'attention.

Intervenant.e.s :

  • Marc-Olivier Wahler est directeur du Musée d'art et d'histoire de Genève (MAH). Il a été à la tête du MSU Broad Museum de la Michigan State University (2016-2019), du Palais de Tokyo (2006-2012) et du Swiss Institute de New York (2000-2006). Ses activités de directeur et de commissaire indépendant lui ont permis d’organiser plus de 400 expositions. Marc-Olivier Wahler développe ses projets et les musées qui lui sont confiés comme autant d’écosystèmes nourris par l’esprit créatif des artistes. Il a ainsi fondé deux centres d'art (dont le Centre d’art Neuchâtel), un magazine, un parc de sculptures, une série éducative télévisée, une webradio, un laboratoire d'art…
  • Nicolas Nova est professeur HES ordinaire à la Haute École d’art et de design (HEAD – Genève). Avec un point de vue anthropologique, il enseigne et effectue des recherches sur la compréhension et le devenir des cultures numériques. Il est également co-fondateur du Near Future Laboratory, une agence de prospective impliquée dans des projets de design fiction.
  • Thomas Sgarbi est responsable Innovation et Prospective chez Audemars Piguet, Manufacture de Haute Horlogerie. Ingénieur aux multiples talents créatifs, il a conduit d’importants projets de développement dans les domaines de l’industrie des engins de chantier et de la métallurgie. Passant du kilomètre au micromètre, il intègre la manufacture de Haute Horlogerie Audemars Piguet où il coordonne plusieurs projets majeurs de R&D mouvements et montres avant de participer au développement de l’Innovation Lab et de plusieurs programmes exploratoires. Il dirige aujourd’hui l’équipe « Innovation & Foresight » chargée d’imaginer le futur de la marque horlogère. Il explore ainsi les potentialités de multiples domaines, depuis la transformation industrielle 4.0 jusqu’aux moyens technologiques et organisationnels de demain, en passant par la réalité immersive et l’hypothèse de nouveaux produits.
  • Après une formation en histoire du cinéma et de l’art puis en dessin et peinture à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, Maria Finders a entrepris 30 ans de carrière dans l’art, l’entreprenariat et la technologie (First Tuesday, Flux Laboratory, Messe Basel, Art Basel, Global Art Forum, Brunswick Arts, Biennale de Venise, OMA, Luma, Atelier Luma etc.). Elle est aujourd’hui curatrice des Luma Days pour Luma Arles.

Modératrice :

  • Guitemie Maldonado, historienne de l’art contemporain et critique pour The Art Newspaper Édition française.
boule fond jaune

UN BON MUSÉE EST-IL EN RUINES ?

conférence MARDI 21 NOVEMBRE 2023

Les paysages et les villes sont peuplés de traces, visibles ou non, qui racontent notre histoire. Bâtir, c'est en ajouter de nouvelles. Aussi, si les musées sont des marqueurs de territoires, des abris pour les témoins du passé et des leviers de nos identités, comment les construire aujourd’hui ? Et à l'heure des grandes transitions de notre siècle, faut-il vraiment en bâtir encore ? Lina Ghotmeh s’empare de ces questions.

Intervenante :

  • Lina Ghotmeh, fondatrice de l’atelier d’architecture éponyme, est une architecte franco-libanaise. Son travail intègre notamment le concept structurant d'archéologie du futur.: chaque projet émerge par la recherche, en symbiose avec la nature, et s’affirme comme l’expression même de la matière dans laquelle il est sculpté. Parmi ses projets : le Musée national estonien ; la tour « Stone Garden » à Beyrouth, lauréate du Prix Dezeen 2021 et distinguée par sa surface revêtue d’une matière brute labourée à la main ; « Réalimenter Masséna », projet lauréat de l’appel à projets innovants de la Ville de Paris ; et les nouveaux Ateliers Hermès, bâtiment passif bas carbone en construction en Normandie. En 2022, Lina Ghotmeh est professeure invitée « Louis I Khan » à la Yale School of Architecture, « Gehry Chair » à l’université de Toronto et professeure membre de l’IAA — International Academy of Architecture. Elle a notamment reçu le prix Schelling d’architecture 2020, le prix Tamayouz « Woman of Outstanding Achievement » 2020, le prix Cardin 2019 de l’Académie des beaux-arts, le prix Dejean 2016 de l’Académie d’architecture et le Grand Prix AFEX 2016. En 2022, Lina Ghotmeh est nommée Architecte du 22e Pavillon de la Serpentine à Londres qui sera inauguré en juin 2023. Son travail a été exposé au MAXXI à Rome, au Cooper Hewitt, Smithsonian Design Museum à New York, à la 17e Biennale d'architecture de Venise, au Building Center V&A de Londres ou encore au Danish Architecture Center de Copenhague.

Modératrice :

  • Anaël Pigeat, critique d’art, ancienne rédactrice en chef d’art press, editor-at-large de The Art Newspaper Édition française
boule jaune avec texte

GENÈVE EST-ELLE UNE VILLE IMAGINAIRE ? 

conférence MARDI 27 FÉVRIER 2024

À quoi ressemblera la Genève de 2050 ? Quels seront ses flux et ses limites ? À quoi ressemblera sa population ? Et si le Musée d'art et d'histoire doit être à l'avenir le lieu d’une identité collective, à qui et de qui parlera-t-il ? Les narratifs historiques de Genève sont-ils en cohérence avec ce qu'elle est aujourd'hui et surtout avec ce qu'elle sera demain ? De nouveaux récits doivent-ils être écrits et portés par les musées ?

Intervenant.e.s :

  • Sandro Cattacin est professeur de sociologie à l’Université de Genève et président du think tank « Penser la Suisse ». Ses thématiques de recherche sont liées aux dynamiques urbaines, aux mobilités humaines et aux risques et situations d'exclusion sociale.
  • Simon Gaberell est professeur associé à la HES-SO Genève et responsable de CITÉ, le Centre interdisciplinaire de compétences de la HES-SO Genève au service des villes et territoires. Ses intérêts de recherche s’inscrivent dans les champs du développement social urbain et de la participation citoyenne.
  • Fiorenza Gamba est professeure de sociologie des pratiques culturelles et de la communication et chercheuse à l’Institut de recherche sociologique de l’Université de Genève. Ses intérêts de recherche portent sur les études urbaines et sur l’anthropologie et la sociologie des rituels contemporains.
  • Géographe de formation, Raphaël Pieroni a obtenu sa thèse de doctorat en 2017 à l’Université de Genève. Il est aujourd'hui responsable du pôle Agora du centre interdisciplinaire de la HES-SO Genève pour la transition des villes et des territoires (CITÉ), il est également depuis 2023 chercheur à la Haute Ecole d'Art et de Design (HEAD – Genève) où il travaille au projet FNS / Faire le Monde - Premiers globetrotters et tours du monde touristiques. Il concentre ses recherches sur l’actualité des pratiques et des imaginaires géographiques liés au tour du monde. Raphaël Pieroni est auteur, directeur ou contributeur de nombreux ouvrages : Quartier réservé, Bousbir, Casablanca ; Politiques urbaines de la nuit (Alphil, 2022) ; Voyage enchanté, chansons et imaginaire du voyage (Tome III, à paraître 2024) (Éditions Georg). Il a par ailleurs été le commissaire de plusieurs expositions comme Frontières en tous genres (Université de Genève, 2019) ; Le tour du monde de Emilio Balli 1878-1879 (Musée Cevio, Tessin), La Manie des tours du Monde(prévue au Château de Prangins en 2025).

Modératrice :

  • Éléonore Sulser, journaliste et chroniqueuse au Temps.
boule fond jaune

ELON MUSK VA-T-IL RACHETER LE LOUVRE ? 

Conférence MARDI 28 MAI 2024

La relation des musées et du monde marchand est ancienne formant un écosystème unique. Cependant, de nouvelles modalités apparaissent, portées par des évolutions économiques et technologiques. Des possibilités d’acquisition inédites naissent ainsi pour les collections d’art, sous l’impulsion de technologies Blockchain. Parmi elles, les Art Security Tokens interrogent les principes fondamentaux des collections muséales, en proposant à chacun.e de devenir propriétaire d’une parcelle de l’œuvre finalement confiée aux musées. La frontière entre l’inaliénabilité des collections muséales et les stratégies d’investissement est-elle dissoute ? Le choix d’entrée en collection d’une pièce plutôt qu’une autre est-il désormais ouvert à d’autres que les conservateurs ?

Intervenants :

  • Jan Blanc est professeur d'histoire de l'art de la période moderne. Ses travaux de recherche portent sur les rapports entre théories et pratiques artistiques dans le nord de l'Europe (France, Pays-Bas et Grande-Bretagne) aux XVIIe et XVIIIe siècles. Il prépare actuellement une nouvelle monographie sur Rembrandt et la question de l'originalité artistique au XVIIe siècle (qui sera publiée en septembre 2023).
  • Après une formation en droit public et sciences politiques, Frédéric Laffy lance son premier projet dans le monde de l’art en menant une réflexion sur la notion d’original et la place de l’art contemporain en organisant des collaborations entre artistes, designers et artisans d’excellence. Par la suite il remporte un marché public de la Région Ile-de-France pour la conception, la réalisation et la gestion d’un musée d’art contemporain itinérant. En cassant les codes du musée traditionnel, en croisant propos scientifique, médiation inclusive, engagement des structures locales, nouvelles technologies, espace ouvert et performances, il fait de ce musée un lieu de vie et de rencontres entre artistes et public. Les stars internationales comme Bill Viola, David Hockney, Elias Crespin ou Valérie Belin y côtoient la jeune scène montante dans un dialogue sans hiérarchie. Il fonde Danae en 2015, plateforme de (proto)NFTs -le mot n’existant pas à l’époque- qui fut la première en France et la deuxième au monde. Il remporte aussi avec Kohei Nawa, le concours international pour la Statue de l’Égalité qui a pris place au milieu de la Seine depuis juin 2023. Aujourd’hui, Frédéric Laffy dirige Art Consortium qui apporte aux musées de nouveaux modèles de financement et d’acquisition d’œuvres via la mutualisation de la propriété, tout en respectant le critère d’inaliénabilité des collections.

Modérateur :

  • Emmanuel Grandjean, critique d'art et de design, correspondant en Suisse pour The Artnewspaper Édition française.

Playlist