Jean Huber

peintre, dessinateur, découpeur de silhouettes, graveur | Chambésy (Genève), 1721 - Lausanne, 1786
Description

Après un début de carrière militaire en Allemagne et en Savoie, il retourne à Genève, où il devient peintre, sans formation préalable. On attribue à Jean Huber l'invention d'un nouveau genre, les "tableaux en découpures", dont les sujets sont taillés dans du parchemin ou du papier.
Il est connu en particulier pour ses portraits de Voltaire qu'il rencontre en 1756 et auxquelles il doit son surnom de "Huber-Voltaire". il fréquente régulièrement les Délices puis le château de Ferney et peut ainsi côtoyer les personnalités qui rendent visite à Voltaire. Le philosophe a pu se montrer parfois agacé de l’empressement avec lequel Huber a exécuté son travail qui lui reproche de l'avoir rendu "ridicule d’un bout de l’Europe à l’autre". L’impératrice Catherine II de Russie lui a commandé un cycle
de peintures connu sous le nom de «Voltairiade», et dédié au séjour de Voltaire à Ferney. Ces œuvres sont conservées depuis 1934 au Musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg.

La dernière modification de cette page a été faite le 31 mai 2024 à 21h05 - Signaler une erreur