Sculpture de façade

vers 1334-1337
Couleurs
Œuvre non exposée actuellement

Description

Sculpture de façade
Titre
Tête d'homme couronnée

Auteur(s)
Datation
vers 1334-1337
Dimensions
dimensions (haut. x larg. x prof.): 35.0 x 31.5 x 80.0 cm
poids: 160 kg
Matériaux
Pierre sculptée (molasse); traces de polychromie
Mention obligatoire
MAH Musée d'art et d'histoire, Ville de Genève. Remis par la Ville de Genève, 2006
Numéro d'inventaire
AA 2006-0116

Description
Presque entièrement reconstruite après un incendie ravageant en 1334 une partie de la vieille ville, la maison Tavel est la plus ancienne maison d'habitation conservée à Genève (actuellement musée). Si une des deux tourelles médiévales a été détruite, la façade principale a gardé cependant quasi intact son décor d'origine du premier étage ainsi que les armoiries des Tavel, placées dans une petite niche au rez-de-chaussée. Le bâtiment avec sa façade en pierres molassiques a été restauré de 1980 à 1986. Vu leur dégradation, les sculptures furent déposées à l'intérieur de l’édifice en 2006 et remplacées par des copies en façade. Polychromé au moment de sa création, ce décor à l'iconographie profane souligne les baies de façon géométrique : les sculptures, disposées sur trois registres et reliées par des cordons, représentent trois têtes de femmes, trois d'hommes, deux de chiens, une d'un monstre et probablement un griffon. Leur signification, peut-être allégorique et moralisante, reste énigmatique, mais leur qualité est certainement le fait d'un artiste chevronné. Dans la première moitié du XIVe siècle, les comtes de Savoie se tournent vers la France et entretiennent des liens étroits avec la cour royale. Nombre de sculpteurs venus de l'Île-de-France et du nord de la France réalisent alors d'importants ensembles, aujourd'hui épars et mal conservés, en particulier à Hautecombe et plus largement dans la Savoie du Nord et les régions lémaniques. Stylistiquement encore ancré dans l'art des années 1330-1340, les têtes de la Maison Tavel ont vraisemblablement été sculptées par un de ces artistes. De noble extraction, la famille Tavel est attestée à Genève depuis la fin du XIIe siècle et donne à la ville plusieurs conseillers et deux syndics. Vassaux des Comtes de Savoie, ses membres détiennent un riche patrimoine bâti à Genève et plusieurs droits seigneuriaux en Valais. Guichard Tavel (mort en 1375) se distingue par sa carrière prestigieuse : chanoine à Genève, juge comtal en Bugey et en Novalese, il est nommé chancelier de Savoie en 1336, puis évêque de Sion en 1342. Dans un acte de 1367, il lègue à ses neveux sa propriété de la rue du Puits-Saint-Pierre, qu'il détient de son père Guy. C'est probablement à Guichard que l'on doit, peu après 1334, la reconstruction de la maison et le décor de la façade.

PLUS D’INFORMATIONS SUR L’OEUVRE

ouvrir ces informations
Collection(s)
Sculpture
Mobilier et architecture
Période
Moyen Âge
Emplacement d'origine
Genève (Maison Tavel, façade principale, registre supérieur)

Bibliographie

Bibliographie

Sylvie Aballéa (dir.), De la Corbière Matthieu, Terrier Jean, Joguin Regelin Michelle, Le Deschault de Monredon Térence, Borel Corinne, Castronovo Simonetta , Châteaux forts et chevaliers : Genève et la Savoie au XIVe siècle, [Exposition, Genève, Musée d'art et d'histoire, 07.10.2016 - 19.02.2016], Lausanne, Favre SA, 2016, p. 9-10, fig 1 (façade)

Schätti Nicolas, Jean Prindale et l'activité des ateliers de sculpture franco-flamands à Genève et en Savoie au tournant des XIVe et XVe siècles, Art+Architecture en Suisse, 3, 2007, p. 13-22, pp.13

Deuber Gérald, La Maison Tavel au Moyen Age : une résidence aristocratique à Genève XIIIe-XVIe siècle, Genava, 2006, n.s., LIV (extrait), pp. 3-96

Fornara Livio, La maison Tavel : histoire urbaine et vie quotidienne, collections historiques genevoises au 14e au 19e siècle, Genève, Musée d'art et d'histoire, 1986, (p. 1)

Doumergue Emile, Jean Calvin: les hommes et les choses de son temps, t.3, La ville, la maison et la rue de Calvin, Genève, 1969., pp.260-261

Deonna Waldemar, "Les arts à Genève: des origines à la fin du XVIIIe siècle", Genava, t. 20, 1942, p. 1-499, p. 155, 167, fig. 127 p. 168

La Maison bourgeoise en Suisse, Volume II, Canton de Genève, Zurich, Orell Füssli, 1940, pp.51-64

Naef Henri, Les origines de la Réforme à Genève, t.I : la cité des évêques, l'humanisme, les signes précurseurs, Genève, 1936., p.274

Deonna Waldemar, Pierres sculptées de la vieille Genève (Collections lapidaires du Musée et Documents hors du Musée), Genève, 1929, p.154 n°340

Fatio Guillaume, Genève à travers les siècles, Genève, Genève (Société des Arts) 1900, pp.49-50

La dernière modification de cette page a été faite le 30 avril 2024 à 3h08 - Signaler une erreur