Plasmah

exposition de format S

Le Musée d’art et d’histoire inaugure cet année un nouveau cycle, baptisé PlasMAH.

Ce programme inédit se déploiera sur plusieurs années et proposera chaque été à un.e designer, à un.e architecte ou à un.e artiste de s’approprier l’espace de la cour intérieure du musée. Le travail qu’il ou elle y conduira donnera lieu à la production d’un objet ou d’une construction qui viendra manifester les qualités architecturales du bâtiment de Marc Camoletti, mais aussi explorer la possibilité d’autres usages proposés aux visiteurs du musée. PlasMAH vient donc poursuivre l’exploration de ce que pourrait être le Musée de demain, dans la perspective du projet d’agrandissement et de restauration dans lequel le MAH est engagé.

La première édition de PlasMAH, est confiée à l’artiste Vincent Lamouroux, qui a imaginé le déploiement d’une passerelle surplombant la cour et reliant les ouvertures de deux façades opposées, éloignées de 28 mètres environ. Cette passerelle, conçue pour permettre d’autres points de vue sur le bâtiment, permettra d’en apprécier les effets de symétrie, de volumes et de transparence et viendra y ajouter une sorte de raccourci. Elle viendra aussi engager notre rapport physique à l’espace, dans le cadre d’une expérience qui explorera différents aspects du vertige.